5 conseils pour diriger une start-up réussie dans les agro-technologies !

Voici cinq conseils tirés d’un événement récent pour les jeunes que CORAF a organisé dans la conception d'une start-up réussie utilisant l’information, la communication et les technologies pour l’agriculture (ICT4Ag):

 

1. Pour réussir, un projet agro-industriel doit suivre 4 étapes cohérentes : (i) l’identification du défi (ii) la sélection des idées (iii) l’élaboration du modèle économique (stratégie pour mettre en œuvre la solution et générer des revenus) et (iv) l’élaboration du plan d’affaires (l’échelle de rentabilité). Pour être rentables et durables, les produits générés et les services fournis doivent correspondre aux besoins du marché, dans la chaîne de valeur choisie.

2. Les TIC peuvent maintenant être utilisées aux différents niveaux de la gestion financière. Trello et Google Drive sont des outils accessibles qui peuvent permettre à un jeune agriculteur de concevoir un plan stratégique et un plan opérationnel. Il est également favorable à la gestion du temps, puisque réduisant le temps et l’espace.

3. Les médias sociaux sont un ensemble d’outils et de services qui permettent aux utilisateurs de s’exprimer en ligne, de se «rencontrer» et/ou de partager. Ces outils peuvent stimuler le développement dans les secteurs agro-alimentaires en facilitant le réseautage, les discussions et les publications. La richesse et la diversité des médias sociaux offrent un marché potentiel avéré puisque 3,4 milliards de personnes utilisent l’Internet et 2,2 milliards utilisent les réseaux sociaux dans le monde.

4. L’application mobile est le moteur de l’agriculture intelligente. Elle offre une réelle opportunité pour les jeunes agriculteurs et les entrepreneurs, leur permettant d’effectuer des tâches inhabituelles. Des champs de suivi et de la gestion des données agronomiques, aux drones volants et à la création des plateformes de vente, il n’y a pratiquement pas de travail qu’une application agricole ne peut pas faire.

5. Aucun projet entrepreneurial en agriculture ne peut réussir aujourd’hui sans l’accompagnement d’une dimension genre. Mais les statistiques sur les femmes et les TIC en Afrique subsaharienne restent très faibles. Cette tendance peut être modifiée en utilisant des outils innovants. C’est pourquoi les jeunes agriculteurs doivent considérer le genre comme un outil de développement.